A la une >>

Emmanuelle Cosse reçoit les associations engagées pour le Droit Au Logement Opposable (DALO)

7 avril 2016 | Mis à jour le 8 avril 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a rencontré jeudi 7 avril un collectif d’associations, neuf ans après la mise en place du Droit au logement opposable (DALO).

Reçu à leur demande au ministère suite à la manifestation du 5 mars, les associations présentes ont souhaité évoquer les difficultés de mise en œuvre du DALO en Ile-de-France. Malgré une légère baisse du nombre de ménages à reloger en 2015 (58 000 contre 59 000 un an plus tôt), trop de ménages restent dans l’attente d’un relogement. La grande majorité d’entre eux (47 000) sont situés en Ile-de-France.

Face à l’urgence de la situation, Emmanuelle Cosse a réaffirmé l’engagement de l’Etat à soutenir le droit au logement opposable, véritable mesure de conquête sociale au service des populations les plus précaires.

La ministre s’engage ainsi :

  • à améliorer la reconnaissance du caractère prioritaire et urgent de certaines situations en harmonisant le traitement des demandes par les commissions de médiation (COMED), notamment en encourageant des actions de formation et de sensibilisation sur tout le territoire.
  • à mobiliser l’ensemble des filières d’attribution pour le relogement des ménages DALO, notamment en mobilisant les contingents des collectivités territoriales et d’Action logement.

En ce sens, la signature d’un protocole d’accord entre l’Etat et Action Logement le 7 mars dernier fixe des objectifs ambitieux de relogement des bénéficiaires du DALO en Ile-de-France dès lors qu’ils relèvent d’Action Logement, c’est-à-dire dès lors qu’ils ont un contrat de travail.