A la une >>

Emmanuelle Cosse lance un travail collaboratif pour donner une nouvelle impulsion à la démarche ÉcoQuartiers

29 juin 2016


Dans le cadre de son plan de mobilisation des énergies pour le logement abordable et l’habitat durable, Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a lancé mardi 28 juin 2016 une concertation avec les collectivités, aménageurs, associations et organismes d’État pour donner une nouvelle impulsion à la démarche ÉcoQuartier. Réunis à la Maison des Métallos (Paris 11ème) pour le Forum Ouvert des ÉcoQuartiers, près de 300 acteurs ont participé à des ateliers collaboratifs et échanges croisés sur les ÉcoQuartiers de demain et le renouvellement du label, suivant les 5 priorités données par la ministre.


Comme annoncé le 8 juin dans le cadre de son plan de mobilisation des énergies pour le logement abordable et l’habitat durable, la ministre du Logement et de l’Habitat durable souhaite lancer une nouvelle génération d’ÉcoQuartiers et adapter la démarche aux nouveaux enjeux de la ville durable.


Opérations exemplaires et innovantes en matière de construction et d’urbanisme, les ÉcoQuartiers reposent sur des principes qui portent sur tous les domaines de la ville durable : qualité du cadre de vie, sobriété énergétique, mobilité, offre diversifiée de logements, patrimoine naturel et culturel, développement économique, valorisation de la biodiversité…


Pour Emmanuelle Cosse «  la démarche ÉcoQuartier est désormais une référence en matière d’habitat durable, et il nous faut absolument conserver son caractère novateur et avant-gardiste ». Reconnaissance d’une approche «  à la française  », des partenariats fructueux ont à ce titre été noués avec l’Allemagne, la Suède, le Japon, la Tunisie,…


Ainsi, les ÉcoQuartiers de demain devront aborder de manière plus approfondie les cinq priorités suivantes :
- l’intégration des ÉcoQuartiers à leur environnement ;
- l’application de la labellisation à l’ensemble du cycle de production de l’ÉcoQuartier, depuis la conception jusqu’à la vie quotidienne des habitants ;
- la participation des habitants à la conception et à la gestion de leur quartier pour mieux répondre à leur besoin ;
- une réflexion approfondie sur la santé, le bien-être et la nature en ville ;
- l’attention particulière portée à l’économie circulaire, l’usage de matériaux locaux, la valorisation des entreprises du territoire.
Par ailleurs, l’animation territoriale pourra être renforcée pour un effet d’entraînement plus large et une meilleure diffusion des principes des ÉcoQuartiers auprès des maîtres d’ouvrage.


Les échanges de Cette journée, présidée par Alain Jund et avec la participation de Michèle Pappalardo au titre du réseau Vivapolis des acteurs de la ville durable, permettront de nourrir la réflexion sur la démarche dans un esprit de concertation et de co-construction jusqu’à novembre 2016. A l’issue, le vice-président de l’Eurométropole de Strasbourg, missionné pour travailler sur le renouveau du référentiel restituera ses travaux à la ministre. Le Label des ÉcoQuartiers de demain sera présenté en décembre à l’occasion de la remise des labels aux lauréats 2016.


La démarche ÉcoQuartier aujourd’hui
La 4ème campagne de labellisation ÉcoQuartier bat son plein, avec une nouvelle fois près de 50 collectivités candidates en 2016.
Depuis 7 ans, la démarche nationale EcoQuartier est arrivée à maturité :
- 39 EcoQuartiers ont été labellisés partout en France, y compris outre-mer ;
- 98 opérations sont engagées vers la labellisation et ont vocation à être distinguées dans les prochaines années.
- plus de 200 collectivités ont signé la charte ÉcoQuartiers et se sont engagés à en respecter les principes dans leurs projets d’aménagement.

le communiqué : Emmanuelle Cosse lance un travail collaboratif pour donner une nouvelle impulsion à la démarche ÉcoQuartiers (PDF- 105.1 ko)