A la une >>

Emmanuelle Cosse à Clermont-Ferrand : « l’Etat aux côtés des territoires »

16 septembre 2016 | Mis à jour le 20 septembre 2016

Emmanuelle Cosse s’est rendue à Clermont Ferrand le 16 septembre, dans le cadre d’une visite d’un Eco-quartier ainsi qu’à l’occasion des 40 ans de l’établissement public foncier SMAF d’Auvergne.

Tremonteix : un écoquartier remarquable

La ministre du Logement et de l’Habitat durable a d’abord visité l’écoquartier de Trémonteix situé dans le secteur périphérique de Clermont-Ferrand. Constituant un des derniers grands espaces urbanisables naturels de l’agglomération, ce site de 20 hectares a vocation à accueillir près de 2000 habitants à terme. Environ 600 logements sont prévus dont 1/3 en accession sociale, 1/3 en logements locatifs sociaux et 1/3 en accession libre. La première phase d’aménagement (2011-2016) est en train de s’achever avec l’objectif de produire 361 logements.
Les ambitions de cet écoquartier sont :

  • préserver les zones naturelles
  • maîtriser l’étalement urbain
  • favoriser la mixité sociale et générationnelle (plus particulièrement les jeunes ménages)
  • construire sur la base d’une architecture variée, avec des matériaux écologiques, concevoir des logements bioclimatiques avec la généralisation du label bâtiment basse consommation (BBC)
  • varier les types de logements collectifs, intermédiaires et individuels
  • inscrire le projet dans la démarche des Zones Pilotes d’Habitat du Grand Clermont

Ce niveau d’exigence a valu à Trémonteix d’être retenu parmi les 7 écoquartiers remarquables en France dans la catégorie de + de 2000 habitants.

Les établissement publics fonciers, un véritable enjeu pour les territoires

Emmanuelle Cosse s’est ensuite rendue sur le site du projet de réhabilitation et de reconversion de l’Hôtel Dieu. Ce site historique a été repensé pour mettre en valeur l’architecture, valoriser les cours et les jardins, proposer une mixité d’activités innovantes et ouvrir le site aux clermontois. Elle y a prononcé un discours à l’occasion des 40 ans de l’établissement public foncier d’Auvergne (EPF).

Lors de son allocution, elle a souligné l’importance des enjeux territoriaux des EPF tels que l’égalité et la connexion des territoires ainsi que l’équilibre territorial. Elle est aussi revenue sur le soutien de l’Etat, notamment dans les domaines de la solidarité et de l’innovation : 

« Il faut pouvoir créer du lien, de la solidarité à l’échelle du territoire, entre quartier neuf et quartier existant, entre logement réhabilité et logement existant dans le diffus »

Enfin, Emmanuelle Cosse a insisté sur la nécessaire adaptation du bâtiment et du logement dans la lutte contre le changement climatique :

« Avec la COP 21 et la loi de transition énergétique, le gouvernement a placé le bâtiment au cœur de la stratégie de lutte contre le changement climatique. Depuis que j’ai pris mes fonctions, j’y ai ajouté une dimension sociale et sociétale :
- la qualité des logements dans lesquels nous vivons est fondamentale pour le bien-être des ménages
- la solidarité, la mixité sociale et fonctionnelle sont incontournables pour un cadre de vie de qualité. »

Crédits photo Une : MEEM/MLHD.