A la une >>

Emmanuelle Cosse à la rencontre du réseau national des aménageurs pour penser l’aménagement durable

8 mars 2016 | Mis à jour le 16 mars 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a clôturé la matinée des 2èmes rencontres nationales de l’aménagement opérationnel, organisé par le Réseau National des Aménageurs (RNA) qui regroupe des aménageurs des secteurs public et privé.

A cette occasion, les co-présidents du Réseau national des aménageurs, MM. Nicolas Ferrand, directeur général des établissements publics d’aménagement de Marne-la-Vallée et Pierre Bousquet, directeur de l’aménagement d’Icade Promotion, ont remis à la ministre le rapport « Coproduire l’aménagement » issu des travaux menés par le réseau depuis le lancement en février 2015 par le ministère en charge du logement et de l’urbanisme.

Les recommandations montrent la forte volonté de l’ensemble des aménageurs publics et privés d’accélérer le rythme de production de l’aménagement et de logements, de relever les défis de transition énergétique, de mettre en œuvre l’économie circulaire et la transition numérique dans les projets d’aménagement durable. La ministre a relevé quatre axes structurants pour penser l’aménagement durable :

  • introduire davantage de collaboration entre les différentes étapes des projets d’aménagement que sont la conception, la réalisation et la gestion des espaces ; dans cet esprit, la refonte du règlement du Plan local d’urbanisme (PLU) en vigueur depuis le 1er janvier 2016 permet un meilleur accompagnement des projets ;
  • poursuivre l’adaptation des supports juridiques pour une meilleure intégration des différents acteurs dans la démarche d’aménagement : les services du ministère étudieront l’application réglementaire voire législative des propositions formulées ;
  • optimiser les opérations par le développement d’une meilleure stratégie foncière  : la ministre annoncera prochainement un « plan pour la mobilisation du foncier privé et la relance de l’aménagement opérationnel » qui reprendra les conclusions du groupe de travail et celles de la mission confiée à Dominique Figeat, président de l’Observatoire régional du foncier d’Ile de France ;
  • développer l’innovation au service de l’aménagement à l’image de la démarche ÉcoQuartier ou des appels à projet Ecocités : les démonstrateurs industriels pour la ville durable seront en ce sens le laboratoire de l’aménagement durable « à la française » à valoriser notamment sur la scène internationale.

Emmanuelle Cosse a salué l’importance de la mobilisation de tous les types d’aménageurs au sein du RNA et rappelé la pleine implication des services de l’État en soutien du fonctionnement de ce réseau autour de trois axes en 2016 :

  • l’aménagement en coproduction public-privé, contrats et financement : la ministre attend des recommandations et une large diffusion auprès de la profession des enseignements afin de faciliter et accélérer l’application des outils existants.
  • l’aménagement en mode participatif : l’enjeu d’une bonne implication des habitants dans la conception, la gestion et le financement est important pour garantir un habitat durable. La ministre attend un ensemble de bonnes pratiques à diffuser auprès des professionnels et des collectivités.
  • l’aménagement à l’ère du numérique : au vu du champ d’innovation numérique pour les projets urbains, notamment sur les usages et les modalités de gestion, la ministre attend que le réseau accompagne la profession par des analyses et des guides pratiques pour une bonne prise en compte du numérique dans la programmation, la définition des espaces publics et dans l’organisation des services aux entreprises et aux usagers.

En conclusion, Emmanuelle Cosse a souligné que les réflexions et pistes de travail ouvertes par les aménageurs préfigurent la mobilisation de l’ensemble des acteurs de la ville et de l’habitat durable qu’elle initiera dans les mois à venir.

Le réseau national des aménageurs (RNA)
Le Réseau National des Aménageurs (RNA) regroupe des acteurs de l’aménagement opérationnel des secteurs public et privé.
Il a été créé en février 2015 pour instaurer un partenariat pérenne et un lieu d’échanges entre les professionnels de l’aménagement, l’État et les collectivités. Plus globalement, il entre dans le cadre des mesures de relance de la construction. A ce jour il comporte 334 membres qui se réunissent tous les 3 mois.

Télécharger le communiqué de presse : Emmanuelle Cosse à la rencontre du réseau national des aménageurs pour penser l’aménagement durable (PDF- 144.7 ko)