A la une >>

Écohabitons ! Co-opérer pour améliorer notre habitat

24 mars 2016| Mis a jour le 8 juillet 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, s’est rendue, le 24 mars, au colloque « Eco-habitat » organisé par la Fondation de France, à Paris. Elle a clôturé l’évènement en soulignant l’importance et l’utilité de l’expérimentation de la Fondation sur la rénovation écologique.

« L’expérimentation sur la rénovation écologique de logements occupés par des personnes vulnérables dont vous présentez aujourd’hui les résultats participe à l’invention de ce monde plus durable, à travers une réponse originale, innovante et stimulante : l’auto-construction et l’auto-rénovation. »

Inventer l’habitat durable

La ministre du Logement a détaillé, lors de son intervention, les cinq critères qui permettront de développer l’habitat durable

  • partir des « usages » pour concevoir le logement,
  • placer la performance écologique, et environnementale au cœur de laréflexion sur le bâti
  • prendre en compte la « performance économique » de l’habitat 
  • penser l’habitat et l’habitant dans son environnement :
  • faire de la ville et de l’habitat durable une source d’activité et de compétitivité des entreprises

Elle a également insisté sur la nécessaire implication de tous dans ce projet :

« C’est dans cet esprit que fonctionnera le réseau d’acteurs pour la Ville et l’Habitat durable (…) : penser la construction et l’aménagement écologique de demain avec les acteurs de tous niveaux, petits et grands, et le concevoir pour et par les habitants ».

Le colloque Écohabitons ! Co-opérer pour améliorer notre habitat,

POURQUOI CETTE EXPERIMENTATION ?
La rénovation et la construction écologique de logements accessibles aux ménages très modestes représentent un véritable défi que la Fondation de France a relevé en soutenant 15 projets innovants sur tout le territoire métropolitain. En ville comme en milieu rural, plus de 1 000 ménages ont bénéficié de conditions de vie plus décentes et moins coûteuses, tout en retrouvant leur dignité et leur capacité d’initiative. Cette expérimentation privilégie une approche environnementale pour construire ou réhabiliter des logements par l’écoconstruction, l’écoréhabilitation. L’objectif est de proposer un confort de qualité de vie par l’amélioration de l’efficacité énergétique des bâtiments.

Cette expérimentation incite à une approche sociale et culturelle avec les publics vulnérables confrontés à des situations de précarité dont la précarité énergétique liée à la déficience technique du bâti utilisé. L’objectif est d’associer ces publics à des projets d’amélioration énergétique de leur logement par la coopération entre les acteurs et/ou les parties prenantes, par l’auto-éco-construction/réhabilitation et l’amélioration du cadre de vie. La coopération devient ici processus de production de solutions.

POUR QUI ?
Cette expérimentation Ecohabitat concerne les habitants locataires, accédants ou propriétaires d’un logement disposant de faibles voire très faibles ressources. Toutes ces initiatives s’inscrivent dans une perspective de développement local.

COMMENT ?
La Fondation de France a lancé cette expérimentation en septembre 2010. 140 organismes lui ont fait parvenir une lettre d’intention. Sur les 18 projets, retenus dans le cadre d’un processus de sélection et validés en septembre 2011, 15 projets sont devenus opérationnels.

En savoir plus sur l’expérimentation

Crédits photo Une : Arnaud Bouissou/MEEM-MLHD.