A la une >>

Dossier de presse : Louer abordable, tout le monde y gagne

2 février 2017

Edito d’Emmanuelle Cosse

Répondre aux besoins en logement abordable de nos concitoyens est une priorité de la politique du logement, à l’heure où un locataire sur cinq consacre encore 40% de ses revenus pour se loger. Et cela implique à la fois de produire plus de logement social et de mobiliser le parc privé à destination des ménages les plus fragiles,

Ma détermination à remplir nos objectifs en matière de production de logement social a été constante, puisqu’elle répond à une priorité de justice sociale au cœur de mon engagement. Les chiffres sont là : 130 226 logements sociaux ont été agréés en 2016, soit une hausse de près de 15% par rapport à 2015. C’est le meilleur chiffre du quinquennat.

Dans cette bataille pour le logement abordable, le parc privé à également un rôle essentiel à jouer. Le dispositif « Louer abordable », entré en vigueur le 1er février, permet aux propriétaires de louer leur logement à un niveau de loyer adapté aux moyens des ménages modestes en bénéficiant d’une déduction fiscale sur leurs revenus locatifs. Les propriétaires qui loueront leur bien à un prix inférieur au prix du marché pourront bénéficier d’une déduction fiscale. Plus le loyer pratiqué sera abordable, plus la déduction fiscale sera forte : de 15 à 70% de leurs revenus locatifs.

Par ailleurs, pour développer l’offre de logements à destination des plus démunis, le nouveau dispositif propose, partout en France, une déduction sur les revenus locatifs de 85% si le propriétaire confie son bien à une association agréée qui fait de la location sociale ou de l’intermédiation locative.

Mieux ciblée territorialement et mieux proportionnée au niveau de loyer pratiqué par les propriétaires, cette nouvelle déduction fiscale pour une location solidaire et sécurisée vise à la remise sur le marché de 50 000 logements vacants en 3 ans, soit la moitié de la vacance identifiée et immédiatement mobilisable là où le besoin de logement se fait le plus pressant.

Le lancement du dispositif « Louer abordable » introduit ainsi un changement de méthode : il permet aux propriétaires de faire de véritables économies tout en s’engageant dans une démarche solidaire. Je crois à l’incitation plutôt qu’à la culpabilisation ou la taxation, à l’approche collective et adaptée aux besoins locaux plutôt qu’aux cadres uniformes venus d’en haut. Des acteurs du logement aux propriétaires, en passant par les collectivités sur tous les territoires, la mobilisation doit être générale pour que chacun puisse accéder à un logement digne, adapté à ses besoins comme à ses capacités financières.

A rebours des slogans et des promesses intenables dont la question des logements vacants fait trop souvent l’objet, cette méthode collective et incitative n’en est pas moins ambitieuse, conjuguant justice sociale et efficacité au service de la bataille pour le logement abordable et de qualité pour tous nos concitoyens. 

Louer abordable, tout le monde y gagne !

Le dossier de presse : Louer abordable, tout le monde y gagne (PDF- 657 ko)