A la une >>

Discours de Sylvia Pinel : Rencontre-débat « Vivre et habiter dans le périurbain – aujourd’hui et demain »

13 novembre 2015

Sylvia Pinel a prononcé, jeudi 12 novembre, un discours lors de la rencontre-débat « Vivre et habiter dans le périurbain – aujourd’hui et demain »

M. le Président, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs,

Le développement des territoires périurbains, est une réalité que nous observons depuis de nombreuses années.
Cependant, ils n’avaient, jusqu’à présent, jamais vraiment fait l’objet d’une parole publique forte sur leur place prépondérante et leur rôle dans l’organisation et l’aménagement de notre pays.
Ce caractère « hybride », ces campagnes « urbaines », entre ville et campagne, couplé à l’évolution silencieuse, bien que très dynamique de ces zones, peut expliquer les raisons pour lesquelles la puissance publique n’a pas proposé d’outils spécifiques pour accompagner leur développement.
Elles sont celles d’un urbanisme du quotidien, sobre et dans lequel il n’y a pas forcément de grande signature.
J’ai cependant souhaité que nous nous saisissions de l’avenir, de l’aménagement de ces zones qui ont connu la plus forte croissance démographique, ces dernières années. Aujourd’hui, près d’un français sur trois, y vit.
Je suis moi-même élue d’un département majoritairement rural, dont une partie grandissante est soumise à l’influence de la métropole toulousaine.

Et c’est sur la base de mon expérience locale, nourrie de mes nombreux déplacements, que j’ai demandé à mes services d’engager un travail inédit et majeur sur ces sujets.

Je connais donc parfaitement cette volonté exprimée par les habitants de conserver l’environnement privilégié et l’identité de nos communes – cet « esprit village » - tout en apportant des réponses adaptées aux besoins qui sont les leurs.
Je voudrais vous remercier chaleureusement d’avoir participé, nombreux, à cette rencontre-débat.

Elus, acteurs économiques et sociaux vous avez partagé votre expérience et vos initiatives. Elles témoignent de la richesse et des talents de ces territoires.
Merci à Frédéric Bonnet, Grand prix de l’urbanisme en 2014. Je veux souligner son important travail dans le cadre de la mission que je lui ai confiée ; mais également à Martin Vanier et à Pierre Narring.

Ils ont pu éclairer nos échanges en les inscrivant dans la perspective plus globale de l’aménagement de notre pays.
J’y associe les équipes du CGET, qui ont mis leur expertise au service de la réussite de ces rencontres.
Je salue aussi le Président du CESE, Jean-Paul Delevoye qui nous fait l’honneur de sa présence et qui nous accueille dans ce Palais d’Iéna, cœur de la démocratie sociale et de la prospective.

Merci, enfin et surtout, aux habitants de ces territoires qui ont témoigné dans le film présenté en introduction et, pour ceux qui ont pu être parmi nous, à travers leurs prises de paroles.
Vos interventions, vos débats, sont passionnés et riches de propositions. Ils démontrent bien votre attachement à votre ville ou à votre village, et à la qualité de votre cadre de vie.
Tous, vous nous faites part, avec une grande lucidité, de votre opinion sur les évolutions et les enjeux auxquels ces territoires doivent faire face.
Dans la vidéo, nous avons eu un aperçu des attentes formulées par nos concitoyens. Ce sont les mêmes que j’entends à l’occasion de tous mes déplacements.
Ces attentes sont grandes et se posent en matière d’habitat, d’équipements et de services de proximité – santé, école, service publics – mais aussi d’accès à la culture (médiathèque…) ou aux équipements sportifs.
Il en va de même pour tous ces petits services du quotidien. Une intervenante de la vidéo parle ainsi des distributeurs de billets, des commerces, de la pharmacie, ou encore de la présence de restaurants, d’activités de loisirs…
Au moment où le Gouvernement entend donner à ces territoires toute la place qu’ils méritent, il me paraît indispensable, d’écouter nos concitoyens qui y habitent et qui les font vivre.
Cela doit nous permettre de guider et d’orienter les réponses en termes d’évolution de nos politiques publiques.
Nos échanges doivent également initier de nouvelles méthodes d’élaboration de ces politiques, en y associant réellement les habitants.

Cette nouvelle France des territoires, le Gouvernement s’emploie à la dessiner avec pour objectifs de renforcer à la fois l’attractivité, la cohésion et le vivre ensemble dans notre pays.
Vous le savez, la réforme territoriale se met progressivement en place, avec des Régions plus grandes et plus fortes, des métropoles reconnues et des intercommunalités renforcées.../...

Le discours de Sylvia Pinel dans son intégralité : Rencontre-débat « Vivre et habiter dans le périurbain – aujourd’hui et demain » (PDF- 116 ko)