A la une >>

Discours de Sylvia Pinel : Ouverture des Assises de la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS)

26 janvier 2016 | Mis à jour le 28 janvier 2016

Sylvia Pinel s’est exprimée à l’ouverture des Assises de la Fédération nationale des associations d’accueil et réinsertion sociale (FNARS) mardi 26 janvier 2016

"Monsieur le Président, Monsieur le Directeur général, Mesdames et Messieurs,

C’est un grand plaisir pour moi d’intervenir pour ouvrir vos assises en faveur de l’accès au logement des personnes sans-abri et mal logées.

Et je veux tout d’abord vous présenter mes vœux les plus chaleureux pour cette nouvelle année.

Nous avons, en 2015, été confrontés à des événements tragiques, sur lesquels je ne reviendrai pas mais qui ont durement frappé et marqué, à jamais, l’histoire de notre pays.

Ils nous ont poussés à réaffirmer la nécessité de faire vivre, concrètement et au quotidien les valeurs républicaines.

Celles-ci sont indissociables de l’exigence de cohésion, notamment sociale.

Nous avons donc le devoir de tout faire pour la consolider et la renforcer. Car cette nécessaire cohésion, et la lutte contre la pauvreté en est un élément essentiel, constitue le ciment de notre société.

Les différentes crises que nous vivons, mettent durement à l’épreuve nos mécanismes de solidarité.

Notre responsabilité collective est donc d’œuvrer à les adapter, à les moderniser, pour les rendre plus efficaces.
Notre pays compte aujourd’hui 141 000 personnes sans-domicile fixe.
Parmi elles, la Fondation Abbé Pierre estime qu’un peu moins de 13 000 restent sans aucune solution de logement ou d’hébergement.

Ces chiffres illustrent l’ampleur de la tâche à laquelle nous sommes confrontés. Car nous savons – et vous encore davantage – que derrière ces chiffres, on trouve autant de destins, de personnes, de familles, qui luttent, et des contextes différents et des situations humaines difficiles.

Le gouvernement en est pleinement conscient et c’est pourquoi, nous avons fait le choix de renforcer le budget consacré à la prévention de l’exclusion et à l’insertion des personnes vulnérables. Il s’élèvera en 2016 à plus de 1,4 milliard d’euros soit une hausse de plus de 74 millions d’euros. [...] "

Discours de Sylvia Pinel : Assises de la FNARS (PDF- 222.3 ko)