A la une >>

Discours de Sylvia Pinel au Conseil d’Administration de l’Anah

11 juin 2014

Monsieur le Président de l’Anah, madame la Directrice Générale de l’Anah, mesdames et messieurs les administrateurs,

Je suis très heureuse d’être parmi vous aujourd’hui et je tiens à remercier Monsieur Claude Dilain, que je salue et félicite chaleureusement pour sa récente nomination, et pour son invitation à votre Conseil d’Administration.

Monsieur le président, à l’occasion de votre premier conseil d’administration, je voudrais vous dire que vous présidez une belle agence, qui mène des actions fortes et indispensables pour la politique du logement et je souhaite féliciter tous vos collaborateurs pour l’énergie qu’ils ont consacrée à la mise en œuvre des priorités du gouvernement.

Les missions de l’Anah sont d’autant plus essentielles que la crise du logement à laquelle nous faisons face est inédite, souvent violente, et installée.

C’est à l’ensemble des composantes de cette crise que nous devons collectivement nous atteler, qu’il s’agisse du difficile accès à l’habitat ou de son indécence, et je suis persuadée que nous pouvons nous appuyer sur les résultats positifs que l’on constate en matière de rénovation énergétique pour déployer plus largement l’amélioration du logement.

C’est pourquoi je sais pouvoir compter sur vous pour m’accompagner dans la mise en œuvre de ma feuille de route en matière d’habitat.

Cette feuille de route est simple : relancer la construction et la rénovation. Or la rénovation thermique des logements contribue à la croissance et à l’emploi, redonne du pouvoir d’achat au ménage, et permet de lutter contre le changement climatique.

La rénovation des logements est une activité qui a un impact immédiat sur la croissance et sur l’emploi, contrairement à la construction qui demande des délais. A terme, l’objectif est la création ou le maintien de 75 000 emplois.

Elle profite d’abord aux plus petites entreprises, aux artisans du bâtiment et irrigue l’ensemble des territoires.

La rénovation énergétique est en particulier source de pouvoir d’achat sur le moyen terme pour les ménages, car elle permet de faire baisser la facture énergétique.

Plus particulièrement, la politique publique de l’habitat que nous conduisons ensemble doit être au service des publics et des territoires les plus vulnérables.

C’est pourquoi l’agence nationale de l’habitat doit être un acteur positionné aux côtés des territoires, et rester un opérateur de l’Etat efficace.../...


Téléchargez le discours dans son intégralité. (PDF- 207.6 ko)