A la une >>

Discours de Sylvia Pinel au 44ème Congrès de la Fédération des Promoteurs Immobiliers

20 juin 2014

Monsieur le Préfet de la Région Rhône-Alpes, Monsieur le Président de la Fédération des Promoteurs Immobiliers, Messieurs les Parlementaires, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs les professionnels,

Je suis heureuse et honorée d’être parmi vous à Lyon pour clôturer les échanges du congrès de votre fédération qui auront, je n’en doute pas, été fructueux. Je vous remercie, Monsieur le Président, pour votre invitation.

Si j’ai souhaité m’adresser à vous aujourd’hui, Mesdames et Messieurs les promoteurs immobiliers, c’est parce que je sais combien votre profession est importante pour la mise en œuvre des objectifs du Gouvernement en matière de construction. Votre 44ème Congrès a été l’occasion d’envisager la promotion immobilière comme « une énergie créatrice au service des politiques publiques », et je partage pleinement cette vision.

1. Le secteur du bâtiment connaît une crise réelle

Je vous ai bien entendu Monsieur le Président, et je mesure toute la gravité de la crise que traverse le secteur de la construction depuis maintenant de nombreuses années. Il s’agit d’une crise violente, profonde et installée.

Avec un recul de 4,3% des logements mis en chantier par rapport à la fin de l’année 2013, les chiffres du premier trimestre de 2014 le confirment. Ils ne sont malheureusement pas à la hauteur de nos attentes partagées, de même que pour les mises en vente et les permis de construire délivrés, et ils ne répondent pas non plus à notre ambition qui, en matière de construction neuve, doit être forte et affirmée.

Il serait malhonnête mais surtout inutile de fermer les yeux sur cette réalité qui ne peut pas, qui ne peut plus être niée. Vous la constatez chaque jour dans vos fonctions, et pour ma part, j’y suis particulièrement sensible au regard de mes responsabilités mais également en tant qu’élue de terrain.

Je suis convaincue que c’est forts d’une réelle lucidité sur la situation de la filière que nous apporterons collectivement les réponses adéquates aux difficultés auxquelles fait face le bâtiment, notamment du point de vue de l’emploi. C’est une situation que je connais bien pour y avoir travaillé ces deux dernières années avec les artisans du bâtiment.


Téléchargez le discours dans son intégralité (PDF- 130.7 ko)