A la une >>

Discours de François Lamy : Réforme de la politique de la Ville

19 mars 2014

Monsieur le président de l’université de Paris-Ouest Nanterre,
Mesdames et Messieurs les préfets,
Monsieur le préfet, délégué interministériel à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale, également préfigurateur du commissariat général à l’égalité des territoires (CGET),
Monsieur le préfet, secrétaire général du comité interministériel des villes, également préfigurateur délégué du CGET,
Madame la directrice générale de l’ACSé,
Monsieur le directeur général de l’ANRU,
Mesdames et Messieurs les sous-préfets,
Mesdames et Messieurs les secrétaires généraux pour les affaires régionales,
Mesdames et Messieurs les directeurs des DRJSCS, DDCS et DDT,
Mesdames et Messieurs les délégués du préfet,
Mesdames et Messieurs, 

Je tiens à remercier tout d’abord le président de l’université de Nanterre de nous accueillir une nouvelle fois dans ses locaux pour cette réunion du réseau déconcentré du ministère de la ville.

Au moment où la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine vient d’être promulguée le 21 février dernier, et alors que la réforme d’ensemble de la politique de la ville va être engagée dans la foulée des élections municipales, je tenais absolument à réunir les hauts fonctionnaires et cadres de l’Etat qui mettent en œuvre au quotidien la politique de la ville dans les territoires.

Je vous remercie d’avoir répondu si nombreux à mon invitation. Permettez-moi également de vous remercier, sincèrement, pour l’engagement, le sens de l’intérêt général, le professionnalisme et la disponibilité dont vous faîtes preuve dans l’exercice de la politique de la ville.

Je le mesure à chacun de mes déplacements ; je le mesure aussi à travers les retours qui me parviennent de la part des acteurs associatifs et des élus sur l’action de l’Etat territorial ; je le mesure enfin à l’aune des résultats que nous enregistrons depuis bientôt deux ans dans la mobilisation des acteurs et des politiques publiques en faveur des quartiers.

La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine est venue redéfinir la politique de la ville, en lui donnant pour objectifs de réduire les écarts de développement entre les quartiers défavorisés et leurs unités urbaines et d’améliorer les conditions de vie de leurs habitants. Ce sont là des objectifs qui nous obligent tous, au service de l’égalité républicaine dans les territoires.

Intégralité du discours de François Lamy : Journée d’information et d’échanges sur la réforme de la politique de la ville de l’administration territoriale de l’Etat (PDF- 111.2 ko)