A la une >>

Discours d’Emmanuelle Cosse : Pour le logement abordable et l’habitat durable, mobilisons-nous

8 juin 2016

Emmanuelle Cosse a prononcé un discours, le mercredi 8 juin 2016, pour une mobilisation pour le logement abordable et l’habitat durable

Bonjour à tous et merci de votre présence pour cette conférence de presse ici au ministère du Logement et l’Habitat durable.

En premier lieu, je voudrais saluer les acteurs du secteur du logement qui nous font le plaisir d’être avec nous aujourd’hui : Alexandra François-Cuxac, présidente de la FPI, Patrick Liebus, président de la CAPEB, Frédéric Paul (Délégué général de l’USH), Bernard Coloos (FFB), ... Leur présence ici est importante à mes yeux, car elle est au cœur de la démarche que je vous présenterai tout à l’heure.

J’ai souhaité m’adresser à vous aujourd’hui pour, à partir d’un tour d’horizon des nombreux changements à l’œuvre dans le domaine du logement et de l’habitat durable, tracer les perspectives politiques, de travail et d’action au cours des mois à venir.

Je crois en effet utile de faire ensemble un point d’étape sur le secteur aujourd’hui, tant la dynamique de résultats comme de réformes législatives et réglementaires dont il fait l’objet est riche.
Sous l’effet de la politique de relance initiée par le Gouvernement, la reprise se confirme de mois en mois.
Cet élan retrouvé s’appuie désormais sur un cadre législatif et réglementaire amélioré, sous l’effet de nombreuses réformes que nous avons menées à bien ces derniers mois, et qui vont se parachever d’ici l’été.

I. Etat des lieux : l’essor confirmé du secteur du logement

Je voudrais tout d’abord revenir sur la situation du secteur. Comme c’est le cas depuis plusieurs mois maintenant, les derniers résultats de la construction et de la commercialisation de logements sont venus confirmer que l’ensemble du secteur s’inscrit désormais dans une dynamique de reprise solide et durable.

A fin avril 2016, le nombre de logements commencés en travaux sur les 12 derniers mois s’établit à près de 400.000 unités, c’est-à-dire une augmentation de 7,5% par rapport à l’année précédente.
Cette dynamique est particulièrement marquée dans le domaine des logements collectifs : cumulé sur 12 mois, le nombre d’autorisations s’élève à 202.700 unités, en hausse de 9,5% par rapport à l’année précédente.

Cette tendance positive devrait se voir confortée dans les prochains mois par la hausse des mises en chantier, déjà en augmentation de 3,8 % par rapport à l’an dernier.

De plus, les indicateurs de la commercialisation de logements reflètent eux aussi une dynamique de fond, à même de prolonger durablement l’orientation à la hausse du secteur dans son ensemble : sur un an, ce sont 107 253 logements qui ont été réservés à la vente, soit une augmentation de 18,1% par rapport à l’année dernière, qui confirme l’accélération de la reprise observée depuis fin 2014.

II. Une politique en acte : poursuite du plan de relance, réforme du logement social et accélération sur la rénovation énergétique

1/ Poursuivre le plan de relance

Ces résultats découlent en grande partie du plan national de relance voulu par le Président de la République et mis en œuvre par le Gouvernement depuis 2 ans, notamment par la création de logements à prix abordables pour satisfaire les besoins des ménages.

Depuis 2014, ce sont plus de 5,5 milliards € qui ont été consacrés à accompagner cette relance, dont 2 milliards pour le développement du parc social et le soutien à l’offre de logement notamment en zones tendues (aides à la pierre, PTZ, accession…) et 3,5 milliards en faveur de la rénovation et de la réhabilitation des logements.

Les mesures ainsi engagées montrent aujourd’hui leur efficacité, et mettent le bâtiment en position de jouer pleinement son rôle de moteur de la reprise de l’activité économique et de la création d’emploi, priorité du Gouvernement.

Mais la reprise économique n’est pas une fin en soi. Elle n’est utile que si elle est qualitative, sociale et écologique, si elle permet d’offrir à toutes et tous un logement abordable et de qualité.

C’est pour cette ambition, et parce qu’il reste encore beaucoup à faire, il nous faut poursuivre cette politique, et je m’y attache depuis mon entrée en fonction.
C’est ce que nous faisons avec les nouvelles mesures relatives à l’accession à la propriété en place depuis le mois de janvier - le nombre de PTZ a ainsi doublé par rapport au 1er trimestre 2015 – ou encore avec la reconduction du dispositif d’investissement locatif « Pinel », qui continue à tirer le marché du neuf.

Le discours d’Emmanuelle Cosse dans son intégralité : Pour le logement abordable et l’habitat durable, mobilisons-nous (PDF- 216.6 ko)