A la une >>

Discours d’Emmanuelle Cosse : De la protection à l’intégration, regards croisés sur la réinstallation des réfugiés syriens

20 juin 2016

Discours d’Emmanuelle Cosse prononcé en clôture de la journée d’échange COALLIA sur l’intégration des réfugiés à la Cité internationale et universitaire

« Monsieur le Président,
Monsieur le Directeur Général,
Chers amis,

C’est avec grand plaisir que j’ai répondu à votre invitation pour prononcer le discours de clôture de cette journée d’échanges consacrée aux réfugiés syriens réinstallés en France. En effet, le retour d’expériences que vous avez initié est particulièrement bienvenu. Tout d’abord parce que nous célébrons aujourd’hui la journée internationale des réfugiés et qu’il faut donner du sens à ces manifestations. Mais surtout car la situation mondiale et intérieure nous oblige à nous interroger sur les mouvements migratoires, sur leurs origines et sur leurs conséquences. Face à ces grands flux, nous devons rappeler les mesures que nous avons déjà initiées et qui commencent à porter leurs fruits mais aussi celles que nous allons continuer de mettre en œuvre.

Je connais la longue histoire de votre structure née dans le sillage de la décolonisation et dont Stéphane Hessel était un fondateur. Je voudrais que nous ayons une pensée aujourd’hui pour celui qui avait commencé sa vie politique dans la Résistance gaulliste, qui l’avait poursuivie au sein d’une gauche humaniste et qui avait fait de l’écologie son dernier engagement, en guise de legs pour les générations futures. Sa dignité et son esprit pugnace devraient toujours nous accompagner.

Mais revenons à Coallia, qui s’appelait alors L’AFTAM, et qui s’est très rapidement spécialisé dans l’hébergement et l’accompagnement social des Africains devenus étrangers en France.
La gestion de Foyers pour Travailleurs Migrants est votre activité historique et représente encore une part importante de votre activité. Mais l’Aftam n’a cessé de développer ses métiers : hébergement, accompagnement social, accueil médico-social, intermédiation locative.
Coallia est aussi très investi dans l’hébergement et l’accompagnement des demandeurs d’asile ainsi que dans l’accueil des réfugiés.
Aujourd’hui Coallia c’est :

  • + de 6 500 places d’hébergement pour demandeurs d’asile (dont environ 5 300 places de Cada) :
  • 200 places dans 5 centres provisoires d’hébergement (CPH – des CHRS spécialisés dans l’accueil des personnes protégées) : soit 13 % de la capacité nationale
  • 10 plateformes (dont 5 en Île de France) chargées de la mise en œuvre des prestations de premier accueil et d’accompagnement des demandeurs d’asile
  • Le développement d’initiatives en matière d’intégration des réfugiés reposant sur l’intermédiation locative.

 
Coallia intervient sur l’ensemble des étapes du parcours, depuis l’accueil et l’accompagnement en amont du dépôt de la demande d’asile, jusqu’à l’accompagnement dans le parcours d’insertion et d’intégration, une fois la protection internationale obtenue, en passant par l’hébergement et le soutien dans les démarches durant la phase d’instruction de la demandes d’asile.

Coallia défend l’idée que l’insertion repose sur le développement de l’autonomie. Pour vous, l’intervention sociale doit avoir pour but d’amener les réfugiés à être acteurs de leur parcours et de leurs démarches d’intégration. Vous accordez ainsi une grande importance à la participation. Il y a longtemps que les personnes logées ou hébergées ont des représentants au sein du conseil d’administration de l’association, avec voix délibérative.
 
Cet attachement au principe du développement de l’autonomie comme moteur d’une démarche nécessairement active du parcours d’intégration explique, sans doute, pourquoi vous privilégiez assez largement les solutions d’accueil orientées logement.

Coallia est l’un des tous premiers acteurs de Solibail en Île de France et c’est sans doute aussi ce qui explique votre forte mobilisation et votre réussite dans le programme de réinstallation des réfugiés syriens : l’accès direct au logement. C’est d’ailleurs toute la philosophie du « logement accompagné » que vous défendez.
 
Nous le voyons, c’est peu dire que nous partageons avec vous un large socle de valeurs, mais je veux réitérer les engagements du Président de la République et du Premier Ministre. [...] »

Le discours dans son intégralité : De la protection à l’intégration, regards croisés sur la réinstallation des réfugiés syriens (PDF- 150 ko)