A la une >>

Discours : 1er anniversaire de l’encadrement des loyers à Paris - Emmanuelle COSSE lance une plateforme numérique d’information et d’action dédiée aux locataires et propriétaires

26 juillet 2016

« Mesdames et Messieurs les élus (sous réserve),
Madame la Présidente de l’ADIL75, Galla BRIDIER,
Madame la Vice-Présidente de la Commission départementale de conciliation, Corinne PIRLOT-FARGES,
Mesdames et Messieurs les journalistes,
Mesdames et Messieurs,

Merci à tous d’avoir répondu présent à mon invitation à venir aujourd’hui à cette conférence de presse que j’ai souhaité tenir à quelques jours du 1er anniversaire de l’entrée en vigueur de l’encadrement des loyers à Paris.

Un anniversaire, même quand ce n’est que le premier, c’est toujours l’occasion de mesurer le chemin parcouru, et c’est pourquoi je voulais partager avec vous les grands enseignements que l’on peut d’ores et déjà tirer de l’expérience parisienne en matière d’encadrement des loyers.

Mais c’est aussi et surtout un moment privilégié pour, à partir de ce point d’étape, ouvrir de nouvelles perspectives et déterminer les moyens de faire mieux et d’aller plus loin.

C’est l’objet de la plateforme numérique d’information et d’action dédiée aux locataires comme aux propriétaires que mon Ministère lance aujourd’hui, et le faire ici à SuperPublic, véritable laboratoire d’innovation pour la transformation des politiques publiques, exprime bien le sens de notre démarche. J’y reviendrai.

Mais pour apprécier les résultats obtenus et envisager de nouvelles pistes d’action, il faut au préalable considérer d’où nous venons. Car l’application de l’encadrement des loyers à Paris, si elle fût et reste une véritable aventure politique, ne découle pas d’un choix dogmatique ni d’un principe hors-sol. Elle est la réponse à une situation devenue insupportable sur le marché locatif parisien, qui reste à bien des égards difficile, et qui explique notre engagement depuis plusieurs années, et pour l’avenir, dans la mise en œuvre de cette mesure de régulation.

Vous le savez, dans beaucoup de grandes villes en France, les loyers ont tant augmenté au cours des décennies écoulées qu’elles sont devenues inaccessibles pour la plupart. Mais c’est bien sûr à Paris que la situation était la plus grave : songez que les loyers y ont augmenté de 32% entre 2004 et 2014, avec des abus proprement incroyables ! En proie à une spéculation effrénée, Paris était devenu un symbole autant qu’une aberration en termes de marché immobilier, avec les conséquences que l’on sait sur sa population, dont les composantes les plus modestes ont souvent dû renoncer à vivre dans la capitale, sans que cela corresponde à leur choix ou à leurs besoins.

En tant que ministre du Logement et de l’Habitat durable, mon objectif prioritaire est de permettre l’accès à un logement abordable et de qualité à chacun, là où il souhaite vivre. Car le logement n’est pas un bien comme les autres : il détermine notre qualité de vie au quotidien, et il est indispensable à la construction d’un projet de vie dans la durée. [...] »

Le discours dans son intégralité : 1er anniversaire de l’encadrement des loyers à Paris - Emmanuelle COSSE lance une plateforme numérique d’information et d’action dédiée aux locataires et propriétaires (PDF- 162.8 ko)