A la une >>

Démantèlement de la Lande de Calais : le Gouvernement prend acte de la décision favorable du Tribunal administratif de Lille

18 octobre 2016

M. Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur, et Mme Emmanuelle Cosse, Ministre du Logement et de l’Habitat durable, prennent acte de la décision du Tribunal administratif de Lille rendue ce jour validant la démarche du Gouvernement mise en œuvre à Calais.

Cette décision conforte le Gouvernement dans sa démarche humanitaire et sa détermination à engager le démantèlement du campement de la Lande dans les meilleurs délais et avant la période hivernale. Il renouvelle son engagement à ce que chaque personne présente sur la « Lande » de Calais, au terme d’une information claire, se voie proposer une mise à l’abri humanitaire sur notre territoire dans le respect de ses droits établis, et un accompagnement correspondant à sa situation individuelle. Il poursuit en ce sens le dialogue et la coopération constante avec l’ensemble des associations intervenant sur la Lande et dans la gestion des Centres d’Accueil et d’Orientation pour la préparation de l’opération et l’accompagnement des personnes tout au long du processus de mise à l’abri.

Bernard Cazeneuve et Emmanuelle Cosse rappellent que depuis un an, 6000 personnes majeures ont d’ores et déjà pu être mises à l’abri grâce aux 3000 places mobilisées par l’Etat dans 164 Centres d’Accueil et d’Orientation, gérés par des associations spécialisées. Les CAO, dont le fonctionnement est régi par une Charte, sont des structures à taille humaine ayant vocation à favoriser l’accompagnement des personnes sur le chemin de l’asile. Ils permettent notamment un suivi sanitaire, social et administratif. Les personnes qui y sont temporairement mises à l’abri ont vocation à intégrer le parcours de droit commun des demandeurs d’asile en étant, une fois leur demande d’asile déposée, réorientées le temps de son instruction vers des Centres d’Accueil pour Demandeurs d’Asile (CADA), dont ce gouvernement aura doublé la capacité en cinq ans. Parallèlement, les négociations avec le gouvernement de la Grande-Bretagne ont permis de procéder à des transferts de mineurs, qui vont se poursuivre et s’amplifier.

La France est un grand pays. Son histoire, sa tradition et ses valeurs commandent que des solutions adaptées soient proposées à ces hommes, femmes et enfants qui ont été jetés sur les chemins de l’exil par les guerres et les persécutions, et qui ont gagné Calais dans l’illusion d’un passage au Royaume-Uni que leur ont promis des acteurs cyniques de la traite des êtres humains.

Le Gouvernement va poursuivre cette politique de mise à l’abri.

Le communiqué de presse - Démantèlement de la Lande de Calais : le Gouvernement prend acte de la décision favorable du Tribunal administratif de Lille (PDF- 59.8 ko)