A la une >>

Dans les Pyrénées-Atlantiques, Emmanuelle Cosse lance la première étape de sa « mobilisation des énergies »

10 juin 2016 | Mis à jour le 8 juillet 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable a lancé, le 10 juin, dans les Pyrénées-Atlantiques, la première étape de sa « mobilisation des énergies » pour le logement abordable et l’habitat durable. Cette mobilisation se concrétisera par une série de rencontres dans les 13 régions de France, associant acteurs locaux, société civile et les élus.

"Pour le logement abordable et l’habitat durable, mobilisons les énergies"

Réunis à Pau, les acteurs du logement, de la construction, de l’aménagement du territoire du département ont inauguré la démarche présentée par la ministre mercredi et qui déclinera dans les treize régions métropolitaines d’ici d’octobre.

Le plan de relance mis en œuvre par le gouvernement depuis deux ans porte ses fruits et la reprise du secteur du logement se confirme aujourd’hui. Pour consolider dans la durée les outils qui soutiennent la reprise, Emmanuelle Cosse a énoncé mercredi trois priorités qui guideront son action pour les mois à venir :

- renforcer l’accès de toutes et de tous à un logement abordable dans tous les quartiers ;
- changer de rythme et d’échelle pour la rénovation des logements ;
- faire de l’aménagement et de l’habitat durables notre environnement quotidien.

Parce que les bons résultats nationaux du secteur dissimulent des disparités régionales, la ministre souhaite, pour le deuxième semestre de l’année 2016, mobiliser l’ensemble des acteurs du secteur à l’échelle territoriale pour encourager la reprise du secteur et prioriser les leviers d’action.

Et ce au nom des deux priorités majeures qui guident son action : « la justice sociale, que chacun puisse choisir où il habite, et une priorité environnementale, l’habitat écologique pour tous. »

Offrir l’habitat écologique à tous

Afin de soutenir ces deux axes et dans le cadre de son déplacement, Emmanuelle Cosse s’est ensuite rendue dans la commune de Mouguerre pour y signer trois conventions sur la mixité sociale avec l’EPFL, un établissement Public Foncier local qui vise à répondre à l’insuffisance de production de logements locatifs sociaux sur le Pays Basque.

Elle a ensuite rendu visite à la Fondation Surfrider dédiée à la protection des océans, pour réaffirmer son engagement pour un aménagement durable, notamment pour mieux préserver le littoral.

Enfin, elle s’est rendue à Bayonne afin d’inaugurer le programme d’habitat participatif de la résidence « Terra Arte » situé dans l’écoquartier du Séqué. Une conception innovante et élargie du logement qui permet de passer du vivre-ensemble au faire-ensemble : l’habitat, c’est le logement de chacun, mais ce sont aussi son environnement, ses voisins, son quartier, sa ville, son milieu naturel..

A l’issue de l’inauguration, la ministre du Logement a conclu son déplacement en soulignant l’importance de la mobilisation : « Je lance aujourd’hui avec vous cette mobilisation générale : le logement n’est pas un bien comme un autre ; il doit être au cœur du développement personnel comme de la construction d’une société plus juste, durable et apaisée ».

Crédits photo Une : Surfrider.