A la une >>

Copropriété dégradée de Grigny : Emmanuelle Cosse se félicite de la création de l’opération d’intérêt national de requalification

27 octobre 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, se félicite de la création de l’opération d’intérêt national de requalification des copropriétés dégradées (ORCOD-IN) de Grigny (Essonne).

Le décret publié ce matin permettra à l’Etat de mobiliser des moyens financiers et humains exceptionnels nécessaires pour lutter contre l’indignité et la dégradation des immeubles en copropriété du quartier « Grigny 2 ».

La copropriété Grigny 2, l’une des plus importantes d’Europe avec près de 5 000 logements, est confrontée à de graves difficultés urbaines et sociales : gestion complexe, situation financière très difficile, problèmes de sur-occupation notamment en raison de la fraude immobilière et la présence de marchands de sommeil. Le traitement particulièrement délicat de ces dysfonctionnements en raison de la conjonction des problèmes sociaux, juridiques, urbains et financiers, nécessite la mobilisation de moyens financiers importants de l’Etat, de ses opérateurs et des collectivités locales. Pour faire face à la paupérisation grandissante de ses habitants, locataires et copropriétaires, l’État a donc décidé de déclarer l’ORCOD de Grigny d’intérêt national.

Cette décision permettra de fédérer les efforts de la Ville de Grigny, de l’agglomération Grand Paris Sud, de l’Etat et de ses agences autour d’un projet commun ambitieux et mieux articuler entre elles les actions nécessaires au redressement de Grigny 2. Pilotées par l’Etablissement public foncier d’Ile-de-France, elles pourront être de plusieurs ordres :
- portage immobilier avec le soutien financier de l’Agence nationale de l’habitat (rachat d’appartements) permettant aux propriétaires en grande difficulté d’alléger les couts liés au logement ;

  • actions d’aménagement pour redonner de l’attractivité au quartier ;
  • mise en œuvre à grande échelle de polices spéciales de l’habitat pour lutter contre l’habitat indigne ;
  • accompagnement social et mise en œuvre d’un plan de relogement pour permettre à l’EPFIF de mener des opérations de réhabilitation avec production de logements sociaux.

Cette approche globale et coordonnée permettra une plus grande synergie entre les acteurs.

Emmanuelle Cosse apportera une attention particulière à la signature dans les meilleurs délais de la convention de mise en œuvre par les collectivités et services de l’Etat pour engager au plus vite la phase opérationnelle de l’ORCOD-IN.

« A Grigny 2, de nombreux occupants se trouvent dans des situations de grande précarité et vivent des conditions de sécurité et d’insalubrité dramatiques et indignes. Cette situation n’est pas acceptable. La mise en œuvre de cette ORCOD-IN doit permettre à chaque habitant de ces copropriétés dégradées d’accéder à un logement abordable et de qualité » a déclaré la ministre.

Retrouver :

- le décret déclarant d’intérêt national l’opération de requalification de copropriétés dégradées du quartier dit « Grigny 2 » à Grigny.

Le communiqué de presse - Copropriété dégradée de Grigny : Emmanuelle Cosse se félicite de la création de l’opération d’intérêt national de requalification (PDF- 147.9 ko)