A la une >>

COP 22 à Marrakech : Emmanuelle Cosse lance un appel à développer les actions opérationnelles en faveur du climat dans le secteur du bâtiment

11 novembre 2016

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a présidé hier le « Building day » de la COP22 à Marrakech avec Mohammed Nabil Benabdallah, ministre marocain de l’Habitat et de la Politique de la Ville. Elle a appelé l’ensemble des acteurs, États, collectivités, associations et entreprises à concentrer leurs efforts sur les actions opérationnelles à déployer dans le secteur du bâtiment pour une application rapide de l’accord de Paris.

Organisé par l’Alliance mondiale pour les bâtiments et la construction (Global alliance for buildings and construction), le « Building day » est la journée de la Semaine de l’Action consacrée à la construction et aux villes durables. L’urgence climatique est avérée et le secteur du bâtiment est responsable de près de 32 % de la consommation énergétique mondiale et de 19 % des émissions de gaz à effet de serre.

Parce que le bâtiment doit nécessairement se placer au cœur de la stratégie pour relever le défi du changement climatique, Emmanuelle Cosse a appelé l’ensemble des acteurs réunis à traduire l’élan collectif en priorités opérationnelles. La mobilisation de chacun est essentielle pour engager la rénovation massive et exigeante des bâtiments existants et faire de la production des bâtiments neuf à zéro énergie une règle générale : les bâtiments construits aujourd’hui sont les contraintes énergétiques de demain. Plusieurs pistes sont lancées : décliner des alliances locales pour le bâtiment et la construction durable, développer des programmes de partenariat en faveur des logements sociaux bas carbone, collaborer avec l’hôtellerie pour une pleine application des enjeux climatiques dans les nouveaux bâtiments…

Si les initiatives engagées sont nombreuses, il faut aujourd’hui changer d’échelle et se donner les moyens du passage à l’action. De nombreux autres pays et partenaires devront rejoindre le mouvement : la ministre a salué l’arrivée de la banque mondiale comme nouveau membre de l’Alliance.
Emmanuelle cosse a aussi rappelé la nécessité de développer des outils financiers durables et massifs sans lesquels il ne sera pas possible d’engager le chantier de la rénovation énergétique. A cet effet, la ministre a lancé un appel à co-financement au sein du Programme d’efficacité énergétique du bâtiment (PEEB). Développé par l’AFD, l’Ademe et la GIZ, agence allemande de développement, ce programme comporte une facilité d’assistance technique pour lequel le Maroc, le Sénégal et le Mexique ont d’ores et déjà confirmé leur intérêt.

Sur le Pavillon France, la ministre est par ailleurs allée à la rencontre des acteurs français dont la richesse des initiatives témoigne de l’ambition nationale en faveur de la construction et de la ville durable.

« Après la COP21, conférence des engagements, la COP22 doit être la conférence de l’action. Face à l’urgence climatique, nous nous devons de rentrer sans attendre en phase opérationnelle pour nous donner les moyens de nos ambitions. Il n’y aura pas de justice climatique sans action massive pour le bâtiment durable. Relever ce défi, c’est aussi entrevoir la perspective pour des millions de personnes d’accéder à des conditions d’habitat digne » a déclaré Emmanuelle Cosse.

Le discours d’Emmanuelle Cosse au Showcase Habitat (PDF- 224.2 ko)

Le dossier de presse : COP22 à Marrakech (PDF- 305.7 ko)

Le communiqué de presse : COP 22 à Marrakech - Emmanuelle Cosse lance un appel pour développer les actions opérationnelles en faveur du climat dans le secteur du bâtiment (PDF- 149.6 ko)