A la une >>

Construisons la capitale du 21e siècle

15 octobre 2015| Mis a jour le 16 novembre 2015

Le troisième comité interministériel du Grand Paris, présidé par le Premier ministre, a eu lieu le jeudi 15 octobre 2015. Il marque une nouvelle étape importante dans la construction d’une métropole attractive et rayonnante qui réponde aux attentes des Franciliens en matière de logement, de transports, d’économie mais aussi de culture.

Relever le défi du logement

La population du Grand Paris et de la région Ile-de-France évolue : la croissance régulière et les mutations des modes de vie (essor des décohabitations notamment) ont contribué à la crise du logement. Cette crise évoquée depuis des décennies peut aujourd’hui être surmontée. La construction de logements sociauxatteint des points hauts depuis 2013. L’Etat et les collectivités locales s’engagent sur la création de nouveaux quartiers grâce à la création des contrats d’intérêt national (CIN) et de nouvelles opérations d’intérêt national (OIN). Par une concertation renforcée entre les établissements publics d’aménagement, les entreprises publiques locales, les sociétés d’économie mixte et les acteurs du secteur privé, la perspective de gagner ensemble la bataille du logement devient une réalité.

Pour relever ce défi, les actions du Gouvernement portant autant sur le développement des grands projets que sur le soutien aux territoires défavorisés. La complémentarité entre ces deux dynamiques est nécessaire pour un développement urbain et économique harmonieux, qui garantisse l’égalité des territoires.

Découvrez l’infographie « Grand Paris – Le temps des réalisations »

Découvrez l’infographie « Grand Paris – Le temps des réalisations »

Rénover les quartiers prioritaires du Grand Paris

Pour la rénovation des quartiers prioritaires de la politique de la ville d’intérêt national, l’ANRU mobilisera 5 milliards sur 200 quartiers, dont 59 en Ile-de-France. De plus pour les projets d’intérêt régional, 190 millions d’euros ont été alloués à l’Ile-de-France, par l’ANRU. Ils seront complétés par l’effort spécifique de la Région sur les projets d’intérêt régional. Pour les copropriétés dégradées, le Gouvernement a déjà engagé deux opérations de requalification à Clichy-sous-Bois et à Grigny. Deux nouveaux projets spécifiques et ambitieux sont prévus pour Mantes-la-Jolie et Argenteuil.

Sylvia Pinel lance un Plan triennal de mobilisation pour les copropriétés fragiles et en difficulté

Enfin, les contrats de ville renouvelés ont été décidés et tous seront signés, avant 2016, sur les 77 sites du périmètre de la région. C’est un effort considérable de solidarité au profit de quartiers qui ont tous vocation à participer pleinement de la dynamique du Grand Paris.

Les nouvelles mesures en faveur du logement franciliennes

A l’issue de la concertation avec les collectivités, le gouvernement a identifié plus d’une quinzaine de sites à fort potentiel qui vont bénéficier du soutien de l’Etat pour faire émerger des projets d’aménagement ambitieux, mêlant excellence environnementale et sociale. Pour ce faire, le gouvernement prévoit de :

  • faciliter la réalisation des grands secteurs d’aménagement en proposant des contrats d’intérêt national (CIN) ;
  • renforcer la mobilisation des opérateurs publics en proposant des opérations d’intérêt national (OIN) ;
  • rénover les outils d’aménagement de l’Etat ;
  • lancer les opérations régionales du Nouveau Programme de Renouvellement Urbain (NPNRU)
  • coordonner des projets urbains ambitieux autour des quartiers de gare et des projets de rénovation urbaine (PRU)
  • intervenir de manière renforcée sur les quartiers de copropriétés dégradés
  • étendre l’éligibilité des prêts Gaïa Grand Paris aux secteurs d’aménagement d’OIN et CIN

Dossier de presse – Comité interministériel du 15 octobre 2015 - Grand Paris, capitale du 21e siècle (PDF- 2.2 Mo)