A la une >>

Construction, hébergement, lutte contre la fracture territoriale : les priorités de Sylvia Pinel pour 2015

29 janvier 2015 | Mis à jour le 22 mai 2015

A l’occasion de ses vœux à la presse et aux acteurs économiques, jeudi 29 janvier, Sylvia Pinel a présenté ses priorités pour 2015 : relancer la construction, améliorer la politique d’hébergement et lutter contre la fracture territoriale.

Noter cette vidéo

537

La ministre a rappelé le rôle moteur de l’immobilier dans la reprise économique et dans le retour de la croissance en France et insisté sur le caractère prioritaire de la relance de la construction du logement :

« Pour aider ce secteur à faire face à la crise profonde et durable qu’il traverse, j’ai annoncé un plan de relance d’une ampleur exceptionnelle puisque l’Etat y consacre au total une enveloppe supplémentaire de 5 milliards d’euros ».

Développer des offres diversifiées, rénover les logements, tendre vers un urbanisme soucieux de la qualité de vie et bâtir le Grand Paris de demain seront autant d’axes forts en 2015.

La ministre a aussi reconnu les lacunes et les difficultés du système d’hébergement. Faire passer des nuits à l’hôtel n’est pas adapté aux besoins des familles en recherche d’hébergement d’urgence. Pour Sylvia Pinel, la politique d’hébergement doit être améliorée de façon à ce que « le recours à l’hôtel devienne une exception et non plus la norme ». Plusieurs décisions ont été prises et se concrétiseront cette année.

« Notre objectif est bien de substituer à l’hôtel des dispositifs alternatifs réellement capables de répondre de manière globale aux difficultés des personnes accueillies ».

Pour clôturer son discours, la ministre a dégagé l’objectif commun de ces orientations : lutter contre les inégalités et les fractures territoriales. « Tous nos territoires n’ont ni les mêmes atouts, ni les mêmes difficultés » a-t-elle constaté avant d’insister sur la nécessité de « redonner du sens à une politique d’aménagement du territoire ». 

Les efforts seront concentrés sur plusieurs grands dossiers structurants pour apporter une réponse adaptée aux spécificités de chaque territoire. A titre d’exemple, les services seront mobilisés sur la résorption des zones blanches et grises de la téléphonie mobile, la revitalisation des centre-bourgs ou encore la préservation l’accessibilité des services publics et au public.