A la une >>

Conférence pauvreté : priorité au logement !

11 décembre 2012 | Mis à jour le 16 avril 2014

A l’issue de la conférence contre la pauvreté, qui s’est déroulée les 10 et 11 décembre, le Premier ministre a annoncé un certain nombre de mesures pour l’année 2013, comme première étape dans l’élaboration du plan quinquennal que le gouvernement va mettre en œuvre pour lutter contre la pauvreté et venir en aide aux plus démunis. Concernant le volet logement et hébergement, les engagements représentent un effort budgétaire exceptionnel de 142 millions d’euros, qui viendront s’ajouter au budget prévu dans le projet de loi de finances 2013.

Hébergement d’urgence : structurer et améliorer l’offre

La politique en la matière doit assurer une continuité de prise en charge, une égalité de traitement et un accueil inconditionnel. En 2013, au total, 9 000 places d’hébergement d’urgence seront créées ou pérennisées, en vue notamment d’une sortie du dispositif hivernal cohérente et organisée. 5 000 pour faire face à l’afflux des demandes adressées au 115, et 4 000 autres pour accueillir les demandeurs d’asile.

Sortir de l’urgence et accompagner les plus démunis vers le logement

L’orientation vers le logement est déterminante pour transformer structurellement la politique conduite en direction des personnes sans abri, aujourd’hui trop guidée par l’urgence. La volonté d’ores et déjà actée de sortir de la gestion saisonnière s’accompagnera du développement de l’accompagnement individualisé vers et dans le logement des personnes.

Un programme de création de logements à bas niveau de loyer va être lancé, en plus du développement de l’offre de logements locatifs sociaux et la construction de logements adaptés pour les personnes ayant un besoin d’accompagnement social. Ainsi, en 2013, 2 000 places en logement adapté (dont des maisons relais) seront créées. Cette offre sera complétée par un fort développement du recours à l’intermédiation locative (pour 7000 places) comme alternative à l’hébergement. Ainsi ce sont 9 000 places nouvelles en logement adapté ou accompagné qui seront disponibles l’année prochaine. Les moyens en faveur de l’accompagnement dans les résidences sociales seront renforcés.

Un plan pour reloger 15 000 ménages reconnus prioritaires au titre du Dalo

Le droit au logement opposable dans les zones tendues connaît des difficultés de mise en œuvre que le gouvernement veut résoudre. Un plan d’urgence – notamment pour l’Ile-de-France - sera mis en œuvre afin de reloger 15 000 ménages supplémentaires reconnus prioritaires au titre de la loi Dalo. 10 000 relogements s’effectueront grâce à la mobilisation renforcée de tous les contingents, et 5 000 grâce au développement d’un programme de mobilisation du parc privé et de logements sociaux à bas niveau de loyer dans le diffus.

Sécuriser les familles les plus vulnérables

La lutte contre la pauvreté passe aussi par l’anticipation des ruptures. Ainsi, la prévention des expulsions locatives sera renforcée. Par ailleurs le plan de rénovation énergétique de l’habitat sera prioritairement tourné vers la lutte contre la précarité énergétique. Les personnes à faibles revenus sont souvent celles qui vivent dans les logements les moins bien isolés et qui supportent les factures d’énergie les plus élevées.

Enfin, le gouvernement travaille sur un système de garantie universelle des risques locatifs, qui permettrait de sécuriser les rapports entre locataires et propriétaires.