A la une >>

Cécile Duflot présente ses voeux à la presse

21 janvier 2014 | Mis à jour le 3 février 2014

" Mesdames, Messieurs

" Je suis heureuse de vous retrouver pour vous présenter mes vœux les meilleurs pour l’année qui s’ouvre. Je formule pour vous-mêmes et vos proches des vœux de sérénité et d’épanouissement. Je me permets d’ajouter que je vous souhaite que l’année soit douce.

" À votre profession dans son ensemble, je souhaite de l’indépendance, de la résistance et de la vigilance.

" La seule garantie de l’indépendance des médias tient, vous le savez mieux que quiconque, à votre courage.

" Aussi je vous dis tenez bon. Cette exhortation s’adresse à vous bien sûr, qui êtes ici des vigies de notre démocratie, mais aussi à celles et ceux de vos confrères qui ont été enlevés dans l’exercice de leurs fonctions, parce qu’ils voulaient informer nos sociétés de tous les fracas du monde. Qu’ils sachent que nous n’oublions pas que, s’ils sont aujourd’hui privés de leur liberté, c’est pour défendre cette idée même de liberté.

Je vous souhaite également de faire montre de résistance face à la dictature, très puissante, de l’immédiateté qui est le pire ennemi de la profondeur. La tyrannie du court terme, nous la subissons en politique, mais vous la subissez également au sein de vos rédactions. Mais rien de vrai ne s’écrit qui fasse l’économie de la mise en perspective, de même que rien de grand ne se fait en politique qui ne s’inscrive dans le temps long.

" La course à l’audimat et les contingences électorales ne sont pas si éloignées : sous prétexte de répondre à l’urgence, on court le risque de déformer la vérité jusqu’à ce que, de raccourci en raccourci, d’approximation en approximation, elle prenne les traits rieurs, mais trompeurs, d’un mensonge plus conforme aux contraintes d’une démocratie parfois réduite au zapping.

 Enfin, je vous souhaite de faire preuve de la vigilance la plus affutée qui soit.(...)"


Retrouvez le discours dans son intégralité :

Le discours : Cécile Duflot présente ses voeux à la presse (PDF- 135.8 ko)