A la une >>

Calais : opération de mise à l’abri

24 octobre 2016| Mis a jour le 27 octobre 2016

Lundi 24 octobre au matin, les services de l’Etat et les associations ont débuté l’opération de mise à l’abri des migrants qui vivent sur la lande de Calais. L’opération consiste à diriger les migrants vers des centres d’accueil dignes, répartis dans toute la France.

Une opération humanitaire, pour accueillir chacun dignement et orienter vers le parcours d’asile

L’objectif est que ces personnes partent de ce camp indigne. »
Emmanuelle Cosse

A Calais, les agents de l’Etat et les associations sont pleinement mobilisés pour la sécurité et la mise à l’abri des migrants, à qui l’on propose des places dans des CAO (Centres d’Accueil et d’Orientation) répartis sur tout le territoire. Les mineurs isolés font l’objet d’un traitement et d’un accompagnement spécifiques.

Lundi soir, Emmanuelle Cosse est allée à la rencontre des migrants hébergés dans un CAO en Eure-et-Loir.
 

Qu’est-ce qu’un CAO ?

Il existe aujourd’hui 167 Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO) répartis dans 80 départements. L’ouverture de 287 nouveaux CAO supplémentaires dans toute la France porte la capacité totale d’accuil des CAO à 7500 places d’hébergement.

Les CAO ont pour objectif d’offrir un sas d’accueil et d’orientation temporaire, permettant aux migrants d’obtenir un temps de répit pour débuter leur parcours vers la demande d’asile et de l’insertion.

Ce sont de petites unités d’accueil à taille humaine (en moyenne entre 20 et 50 places par CAO) pour pouvoir garantir un accompagnement individualisé et de qualité.

Dans un CAO, les migrants sont accompagnés administrativement dans leur demande d’asile. En fonction de leur situation, ils sont ensuite dirigés vers d’autres dispositifs d’accueil dédiés aux demandeurs d’asile comme les CADA (Centres d’accueil pour demandeurs d’asile) ou vers un hébergement d’urgence de droit commun.