A la une >>

Bagneaux-sur-Loing : Emmanuelle Cosse rencontre les sinistrés

27 juillet 2016| Mis a jour le 29 juillet 2016

Bagneaux-sur-Loing, située dans la vallée du Loing, a été particulièrement impactée par les crues de juin 2016 : près de 80 % de la commune a été touchée par les eaux. Le Gouvernement a mis en place des mesures d’urgence et mobilisé le fonds d’aide au relogement d’urgence (FARU) pour venir en aide aux sinistrés suite à la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle. Mardi 26 juillet, Emmanuelle Cosse est allée à la rencontre des élus, habitants et commerçants touchés pour faire le point sur les solutions mises en place pour leur venir en aide.

Mobilisation du fonds d’aide au relogement d’urgence (FARU)

Le fonds d’aide au relogement d’urgence (FARU) apporte des subventions aux communes victimes d’une catastrophe naturelle, pour permettre le relogement des personnes sinistrées.

330 000 eurosengagés par le FARU en Seine-et-Marne

La mobilisation des services de l’Etat, saluée par la ministre, a permis de faire remonter plus de 120 demandes de relogement qui sont en cours d’instruction. Le parc HLM du sud de la Seine-et-Marne, lui-même touché par les inondations, a mobilisé plus de 150 logements vacants : 80 familles y ont déjà été relogées au sud de la Seine-et-Marne. Dans le cadre du FARU, l’Etat prend en charge le loyer des sinistrés relogés pendant une période maximale de 6 mois.

Soutien de l’Anah à la réhabilitation des logements privés

La reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle permet aux victimes des inondations de bénéficier du soutien des assurances pour la rénovation ou la réhabilitation de leur logement. Dans certaines villes de Seine-et-Marne, l’Etat ou les collectivités locales peuvent mettre en place des opérations programmées d’amélioration de l’habitat (OPAH). A Melun et Bagneaux-en-Loing, ces opérations apportent un complément au remboursement des assurances par le biais de subventions de l’Anah. Emmanuelle Cosse a rappelé que la réhabilitation des logements peut être l’occasion d’effectuer des travaux d’amélioration de l’habitat et qu’elle serait à l’écoute des besoins des territoires en la matière.

Réhabilitation du parc social

Lors de son déplacement, la ministre a visité la résidence Fromenceau gérée par l’office Val de Loing Habitat. Dans le parc de logement sociaux, déjà anciens, les logements individuels et les petits immeubles ont été particulièrement touchés par les inondations. Val de Loing Habitat souhaite démolir 140 logements pour rénover son parc. Situé en zone détendue, il pourra solliciter l’appui des prêts de haut-de-bilan pour cette opération de restructuration.

Retour en image