A la une >>

Au Centre d’hébergement hivernal de la Croix-Rouge, Sylvia Pinel salue l’action en faveur des plus démunis

23 décembre 2015 | Mis à jour le 11 février 2016

Mercredi 23 décembre, Manuel Valls, Marisol Touraine, Sylvia Pinel, et Ségolène Neuville sont allés à la rencontre des personnels de santé, des bénévoles et des familles accueillies au centre d’hébergement d’urgence de la Croix-Rouge, au sein de l’hôpital Necker de l’Assistance Publique - Hôpitaux de Paris.

Sylvia Pinel a salué le travail des associations qui, toute l’année, se mobilisent pour répondre aux besoins des personnes les plus démunies.

Mettre fin à une gestion « au thermomètre » 

En matière d’hébergement, notre objectif est de mettre fin à une gestion « au thermomètre » et de permettre aux personnes défavorisées d’accéder plus rapidement à un logement autonome.
Nous veillons donc à ce que les personnes hébergées durant l’hiver puissent être réorientées vers des solutions durables, afin de rompre la spirale de l’exclusion. Sylvia Pinel

12 000 places supplémentaires mobilisables pour faire face aux besoins de cet hiver

Cette année, ce sont 12 000 places supplémentaires qui ont été créées pour faire face aux besoins de cet hiver. A ce jour, 6 000 places d’hébergement sont déjà ouvertes en France dont 2 000 Ile-de-France.
Au total, en un an, les capacités d’hébergement en France ont augmenté de 17%. Il y a aujourd’hui 116 000 places pour accueillir les plus démunis, dont 110 000 ouvertes toute l’année.

L’hôtel, auquel l’Etat recourt de façon importante depuis quelques années pour mettre les familles sans-domicile à l’abri, n’offre pas des conditions d’hébergement satisfaisantes ni un accompagnement suffisant pour enclencher une dynamique vers le logement autonome.

C’est pourquoi, à travers le plan de réduction des nuitées hôtelières, le gouvernement se mobilise pour proposer aux familles des solutions d’hébergement dignes et un accompagnement social adapté à leurs besoins, leur offrant ainsi de vraies perspectives d’accès au logement.

Les premières réalisations du plan sont encourageantes puisque depuis 2013, l’augmentation du nombre de nuitées hôtelières ne cesse de ralentir.

Les dispositifs de la veille sociale : le numéro d’urgence 115, les maraudes ou les accueils de jour et accueils de nuit

Face à une personne sans abri ou en situation de danger de rue avéré, ce sont les acteurs de la veille sociale qui informent et orientent vers les dispositifs de mise à l’abri adaptés.

En savoir plus sur les différentes solutions d’hébergement et de logement