A la une >>

Aménagement et urbanisme

L’Atelier montagne

Publié le lundi 9 septembre 2013

L’Atelier montagne permet de construire une stratégie durable pour des territoires confrontés à de nombreux défis. Exemple de trois expérimentations menées en Haute-Pyrénées, dans le Jura et en Lozère.

Trois expérimentations de l’Atelier montagne

9 septembre 2013 | Mis à jour le 10 janvier 2014


Sur trois sites test de moyenne montagne, l’Atelier montagne a permis de construire avec les responsables locaux, une stratégie durable de leur territoire. Ces 3 expérimentations ont bénéficié de l’accompagnement d’une équipe-projet, et de la collaboration des services de l’Etat (en particulier DDEA, CETE, Préfectures) avec la participation d’acteurs locaux.

1. Hautes Pyrénées : l’atelier Montagne dans le Pays de la Vallée des Gaves.


Territoire de montagne situé au cœur de la chaîne des Pyrénées, le Pays de la Vallée des Gaves offre une remarquable déclinaison de paysages minéraux, végétaux et agricoles liés à l’étagement montagnard.


Le territoire pris en compte dans le cadre de l’Atelier montagne, s’inscrit, depuis le piémont pyrénéen, dans le prolongement de la vallée ouverte au Sud de Lourdes. Composé de cinq communautés de communes, il s’étend sur les vallées secondaires fermées par des cirques (portes d’entrée de la haute montagne), depuis Argelès-Gazost, tête du système urbain distributif des vallées (confluence des Gaves).


La stratégie territoriale développée grâce à l’Atelier s’est fondée sur une solidarité renforcée entre les trois niveaux de vallée (basse vallée, hautes-vallées, vallées glaciaires).


Cette stratégie se décline notamment en actions portant sur le développement économique, les déplacements, le développement d’une urbanisation respectueuse des espaces agricoles et naturels, la valorisation des espaces intermédiaires (friches agricoles) en lien avec le développement du bois-énergie.


Les participants de l’Atelier montagne du Pays de la Vallée des Gaves
Les élus des Communautés de Communes et du Pays de la Vallée des Gaves, le Bureau des stratégies territoriales (DHUP), DDEA, Sous-préfecture d’Argelès-Gazost, SDAP, Comité Régional du Tourisme Midi-Pyrénées, ONF, Parc National des Pyrénées, Conseil Général des Hautes-Pyrénées, Chambre d’agriculture, CCI.


Phase 1 : La stratégie du site


Phase 2 : Approfondissements et mise en projet


Phase 3 : Comparaison des 3 sites et mise en débat

  • Le séminaire du 25 mai 2009

2. Jura : L’Atelier Montagne sur le territoire de la Communauté de Communes des Rousses


Localisé sur les hauts plateaux du massif du Jura, à la frontière avec le canton de Vaud en Suisse, le territoire de la communauté de communes des Rousses s’étire de façon linaire sur plus de 15 kilomètres de part et d’autre de la commune des Rousses.


Le développement économique du territoire de la communauté de communes est essentiellement lié à l’usage d’une énergie fossile facilement mobilisable, au développement du tourisme et des loisirs (activités liées à la neige, paysage, tranquillité, espace,...) et à sa position frontalière, qui le confronte aussi au différentiel de revenus entre la Suisse et la France.


La situation géographique du territoire lui fait bénéficier d’une économie de « rebond », liée au « desserrement » urbain des agglomérations de Lausanne et de Genève.


La stratégie territoriale mise au point grâce à l’Atelier vise à :

  • penser le développement sur l’ensemble du plateau plutôt que sur chacune des communes ;
  • préserver les territoires agricoles et naturels du mitage urbain ;
  • préserver et valoriser les zones humides à fort potentiel de biodiversité ;
  • affirmer l’étagement ;
  • organiser la desserte en transports mutualisés à l’échelle du territoire, notamment dans les échanges avec la Suisse.


Les participants de l’Atelier Montagne du territoire de la Communauté de Communes des Rousses.


Les élus de la Communauté de Communes des Rousses, le Bureau des stratégies territoriales (DHUP), DDEA, Préfecture du Jura, CETE de Lyon, ONF, SAFER, PNR du Haut-Jura.


Phase 1 : La stratégie du site


Phase 2 : Approfondissements et mise en projet


Phase 3 : Comparaison des 3 sites et mise en débat

  • Le séminaire du 25 mai 2009

3. Lozère : l’atelier Montagne sur le territoire de la communauté de commune du Haut-Allier


Territoire essentiellement agricole et forestier situé aux confins de trois départements et de trois régions, la communauté de communes du Haut Allier est articulée autour de la petite ville de Langogne qui rayonne sur un vaste territoire éloigné des principales agglomérations.


Avec une démographie décroissante, une part de population âgée importante, des revenus globalement peu élevés, des besoins de rénovation de l’habitat, une infrastructure commerciale dispersée, l’économie du territoire repose essentiellement sur les filières agricole, forestière et artisanale, sur un pôle de services principalement concentré sur Langogne et sur des activités touristiques estivales.


La stratégie territoriale mise au point grâce à l’Atelier vise à :

  • Penser le développement sur un territoire élargi associant les différentes composantes de l’espace (agriculture, forêt, ensembles naturels, etc.) ;
  • Affirmer les grandes entités fondatrices du territoire : le pôle urbain de Langogne et de Naussac, le lac-réservoir de Naussac et ses séquences naturelles et paysagères, le chapelet des clairières sur le plateau et le réseau des clairières de la forêt de Mercoire ;
  • Rechercher à s’appuyer plus fortement sur les ressources locales du territoire ;
  • Organiser le développement de la ville de Langogne sur sa relation avec la RN88 ;


Hiérarchiser les capacités de développement (habitat, activités, équipements,..) et l’usage de la ressource.


Les participants de l’Atelier montagne du territoire de la Communauté de Communes du Haut-Allier.
Les élus de la Communauté de Communes du Haut-Allier, le Bureau des stratégies territoriales (DHUP), DDE de la Lozère, DDEA de la Haute-Loire, DDEA de l’Ardèche, Préfecture de la Lozère, CETE Méditerranée, ONF, DIREN, Chambre d’agriculture, CCI, Conseil Général de la Lozère, Office du tourisme de Langogne.


Phase 1 : La stratégie du site


Phase 2 : Approfondissements et mise en projet


Phase 3 : Comparaison des 3 sites et mise en débat

  • Le séminaire du 25 mai 2009