A la une >>

Assurer l’accès aux soins dans les territoires les plus isolés

9 février 2016

L’accès aux soins est un enjeu majeur de l’aménagement du territoire. Les territoires ruraux sont particulièrement touchés par la désertification médicale qui conduit à un éloignement physique des professionnels et des structures de soins, mais aussi souvent à des délais d’attente très longs notamment pour les consultations spécialisées.


Le maintien de la présence médicale est parfois fragilisé dans certains territoires, comme les zones de montagne, qui sont isolées des infrastructures sanitaires de la région, alors même qu’elles sont très fréquentées durant une partie de l’année par des populations saisonnières et des touristes.

Objectif


Verser une rémunération complémentaire aux médecins installés sur ces territoires

OÙ EN EST-ON ?
Le décret précisant les modalités de rémunération par les agences régionales de santé (ARS) des médecins installés sur les territoires isolés a été publié à l’automne 2015.


En 2012, en cas d’accidents graves, 2 millions de Français étaient à plus de trente minutes d’une intervention d’urgence. L’accès aux soins urgents en moins de trente minutes est une nécessité pour la population des zones rurales.

Objectif


Former 700 médecins correspondants du Samu pour garantir un accès aux soins urgents en moins de trente minutes sur tout le territoire

OÙ EN EST-ON ?
Le nombre de personnes situées à plus de 30 minutes a déjà été diminué par deux, passant ainsi de deux à unmillion de personnes concernées.
503 médecins correspondants du Samu sont actuellement déployés dans les territoires, contre 400 fin 2014.
Les hôpitaux de proximité constituent un élément majeur de l’accès aux soins en zone rurale. Dans certains bassins de vie, ils sont la structure de premier recours dans le processus de prise en charge des patients.

Objectif


Adapter le financement des hôpitaux de proximité pour les établissements contribuant à la mise en place d’une offre de soins hospitaliers essentiels dans les zones les plus fragiles.

OÙ EN EST-ON ?
Une mission sur le modèle économique et sur le rôle de l’hôpital de proximité a été confiée à l’Agence technique de l’information sur l’hospitalisation (ATIH).
63 hôpitaux ruraux sont d’ores et déjà accompagnés en raison de leur isolement.
Plusieurs expérimentations en matière de télémédecine et télésurveillance seront lancées afin de permettre aux patients pris en charge en ville ou dans des structures médico-sociales (EHPAD) de bénéficier d’une expertise spécifique à distance.