A la une >>

Accueil de mineurs isolés de Calais au Royaume-Uni

28 octobre 2016

Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, et Emmanuelle COSSE, ministre du Logement et de l’Habitat durable, ont pris connaissance avec surprise des déclarations de Mme Amber RUDD, ministre britannique de l’Intérieur.

La France aura procédé, depuis un an jour pour jour, à la mise à l’abri dans des Centres d’accueil et d’orientation de 10 886 personnes depuis Calais. Les ministres rappellent que ces personnes, jetées sur les routes de l’exil par les guerres et les persécutions, poursuivaient un projet migratoire d’installation au Royaume-Uni. La France, pays d’accueil, attaché à la tradition de l’asile, fidèle aux engagements internationaux qu’elle a pris, a assumé ses responsabilités dans un esprit de solidarité et sans jamais se dérober.

Depuis lundi 17 octobre, et à la faveur de l’opération humanitaire de démantèlement de la Lande conduite cette semaine, la France a mis à l’abri 1451 mineurs au sein du Centre d’accueil provisoire à Calais, ou dans des centres adaptés.
Dans le même temps et à ce jour, le Royaume-Uni a accepté le transfert sur son sol de 274 mineurs isolés depuis Calais.

Bernard CAZENEUVE et Emmanuelle COSSE rappellent que les mineurs ayant des liens familiaux au Royaume-Uni ont droit, en vertu du règlement Dublin III, à bénéficier de la réunification familiale dans ce pays. Par ailleurs, les dispositions adoptées le 25 avril 2016 par le parlement britannique par amendement à la loi sur l’immigration prescrivent le même bénéfice pour les mineurs isolés dont l’intérêt supérieur est d’être accueillis au Royaume-Uni.

Les ministres français souhaitent, alors que l’opération humanitaire de démantèlement du campement de Calais conduite par la France a désormais pris fin, que le Royaume-Uni prenne rapidement ses responsabilités et accueille ces mineurs, qui souhaitent être transférés au Royaume Uni. C’est là la meilleure manière pour eux d’être protégés comme il se doit.