A la une >>

« A Brest, la question de l’accès à internet laisse la place aux questions d’usage »

24 février 2013 | Mis à jour le 16 avril 2014

Interview de Michel Briand, élu à Brest, en charge d’internet et de l’expression multimédia, et membre du Conseil national du numérique

Quelle est la politique de l’agglomération de Brest en matière de numérique ?

L’accompagnement des usages du numérique est développé à Brest depuis une dizaine d’années, avec la volonté de faciliter l’accès à internet au plus grand nombre. Ainsi, 105 points d’accès public couvrent l’ensemble des équipements de quartier et nombre d’associations d’insertion. L’aménagement numérique du territoire comprend trois volets : l’équipement en fibre optique pour les établissement publics – hôpitaux, universités, entreprises - ; l’accès au haut débit dans les endroits mal desservis en ADSL ; le numérique social. Ainsi, dans deux quartiers en politique de la ville, nous avons mis en oeuvre une connexion à 1 euro par mois, avec un accompagnement humain et matériel. La question de l’accès est en grande partie derrière nous et la fibre optique se déploie.


Quels sont les projets portés par l’agglomération de Brest ?

Notre philosophie est de ne pas faire à la place des gens mais de s’appuyer sur leurs envies de faire. Chaque année, 40 initiatives sont accompagnées par la ville. Par exemple, dans Intergeneration, des jeunes en échec scolaire apprennent à utiliser internet à des personnes très âgées. La ville accompagne aussi l’expression multimédia par la mise en place de fermes de blogs, de webradio, de web TV et par des sites participatifs sur le multimédia (plus d’une centaine de rédacteurs, 1 600 abonnés), l’économie sociale et solidaire (600 abonnés, 5 000 articles publiés), l’action sociale (50 associations rédactrices), la solidarité internationale et l’égalité femmes-hommes. Nous animons une écriture collaborative dans wiki-brest et diffusons une méthode du « faire ensemble ». Des ateliers hebdomadaires aident habitants et associations à s’approprier les outils du numérique.


La ville de Brest ouvre une cantine numérique. De quoi s’agit-il ?

La cantine est un lieu d’accueil, de rencontres et d’ateliers pour développer l’entreprenariat web. Elle développe le travail en réseau. La cantine de Brest concerne aussi bien des entrepreneurs, des associatifs, des artistes ou des professeurs ayant un projet numérique. C’est un espace de co-working ouvert aux personnes en mobilité. Le lieu permet de travailler en connexion à internet à faible coût. Nous voulons une cantine accessible à tous qui favorise l’éclosion de services et d’innovations sociales numériques.

Consultez notre article sur les cantines numériques