A la une >>

850 nouveaux logements dans le Val-de-Marne

18 avril 2014 | Mis à jour le 12 mai 2014

Sylvia Pinel s’est rendue à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie. Celui-ci comprend près de 850 logements neufs, répartis entre locatif social, accession sociale et accession libre. « La volonté du Gouvernement est de développer la construction de logements en France, dans une stratégie de revitalisation durable des territoires », a rappelé la ministre lors de son déplacement.


Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes : 850 nouveaux logements dans le Val-de-Marne

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits : crédits photo : Arnaud Bouissou/MLET

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits : crédits photo : Arnaud Bouissou/MLET

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits :

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits :

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits :

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits :

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits :

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits :

Déplacement de Sylvia Pinel à Fresnes, vendredi 18 avril, pour visiter le chantier de l’éco-quartier de la Ceriseraie.

Crédits :

Noter cette galerie

1408

Dynamiser la construction de logements

Dans ce cadre, la ministre a précisé que plusieurs mesures avaient déjà été prises par ordonnance pour « dynamiser la construction de logement. » Des mesures d’urgence permettent de lever certains obstacles à la construction de logements, pour favoriser la densification du tissu urbain, réduire les délais de réalisation des projets de construction de logements et encourager le développement d’une offre nouvelle.

La ministre a fixé le cap : répondre aux besoins des Français en termes de logement et soutenir un secteur en difficulté, qui est un important gisement d’emplois non délocalisables.

50 mesures de simplification

La ministre souhaite relancer la construction de logements en créant un « choc de simplification » des normes et des règles.

Des mesures de simplification ont été proposées dans le cadre de la démarche « Objectifs 500 000 » en lien avec les acteurs du bâtiment. Toutes répondent à plusieurs principes : faire évoluer les règles en fonction des retours d’expérience de terrain et des avancées de la connaissance, distinguer ce qui relève du confort et de la sécurité, fixer des obligations de résultat et pas de moyens.

Logement social : les efforts de production doivent être maintenus

Le Gouvernement a pris l’engagement d’atteindre au plus vite l’objectif de financement de 150 000 logements locatifs sociaux par an. Cela nécessite un effort et une mobilisation exceptionnels de tous les acteurs de la chaîne du logement.

Le 14 février 2014, le préfet de région Ile-de-France, le président du Conseil régional d’Ile-de-France, les représentants des bailleurs sociaux, la Caisse des dépôts et Action Logement, ont signé ensemble une déclinaison de cet objectif. Engagement pris : financer entre 30 000 et 32 000 logements locatifs sociaux en 2014, et réhabiliter entre 25 000 et 30 000 logements par an.

Le logement social est l’un des principaux moteurs de la construction de logements en France. Il représente 28 % de la production totale en 2013, soit une hausse de 14 % par rapport à 2012.