A la une >>

60e anniversaire d’ADOMA : un acteur majeur du logement accompagné

7 septembre 2016 | Mis à jour le 17 octobre 2016

Mercredi 7 septembre, lors de la clôture du colloque du 60ème anniversaire d’Adoma à la Philharmonie de Paris, Emmanuelle Cosse a tenue à souligner le rôle essentiel joué par cette entreprise dans le secteur du logement et de l’hébergement en France.

« L’histoire d’ADOMA, c’est l’histoire de la France »

La ministre du Logement et de l’Habitat durable est revenue sur l’histoire de cette entreprise, aujourd’hui actrice majeur de l’insertion par le logement, très liée à celle de la France :

« L’histoire d’ADOMA, c’est aussi celle de l’Etat, de ses rapports successifs à l’immigration et de sa conception de ses missions ».

Né de la volonté de l’Etat en pleine guerre d’Algérie sous le nom de la SONACOTRAL (Société Nationale de Construction de logements pour les TrAvailleurs ALgériens), l’ancêtre d’ADOMA est fondée en 1956 pour résorber les bidonvilles qui entourent Paris et donner un toit digne aux milliers d’algériens venus construire en métropole les logements de la France du baby-boom. En 1962, à la fin de la guerre d’Algérie, la SONACOTRAL devient la SONACOTRA (Société nationale de construction de logements pour les travailleurs).

Dans le courant des années 90, il s’impose à tous que le modèle des Foyers de Travailleurs Migrants des Trente Glorieuses a vécu et s’est considérablement essoufflé. La SONACOTRA commence alors un long travail de mutation. Cette modernisation, ce développement des résidences sociales et des pensions de familles aux côtés des anciens FTM (foyers de travailleurs migrants) est aussi une réponse aux nécessités de l’époque. La SONACOTRA ne va pas les ignorer et va faire évoluer son patrimoine, ses métiers, ses dispositifs d’accompagnement social…

Un nouveau visage et des défis à venir

En 2007 la SONACOTRA devient ADOMA à l’occasion d’une transformation de l’actionnariat et un nouveau pacte actionnarial en 2014 permet de renforcer son rôle envers l’Etat. « Avec plus de 70000 logements gérés et 74000 clients, la moitié des Foyers de Travailleurs Migrants en gestion, ADOMA reste l’acteur majeur du secteur du logement accompagné ».

Emmanuelle Cosse a souligné le rôle d’Adoma devant la crise migratoire : « vous êtes pleinement à nos côtés pour gérer les Centres d’Accueil et d’Orientation, les Centres d’Accueil pour les Demandeurs d’Asile » (...) « Sans vous, nous ne pourrions pas construire convenablement le chemin qui va de la mise à l’abri des migrants jusqu’à leur demande d’asile ».

La ministre du Logement a conclu son intervention en revenant sur l’engagement de l’Etat auprès d’ADOMA et sur les défis communs à relever pour les années à venir : « notre défi commun, c’est de produire de la citoyenneté, de la décision collective, de la co-construction. Ensemble nous allons ainsi redire que la société française peut être fière d’elle-même en se montrant solidaire et généreuse ».

Plus d’informations sur ADOMA