A la une >>

1,9 millions d’euros pour soutenir la « Ville de demain » et l’innovation urbaine à Marne-la-Vallée

12 septembre 2016

Emmanuelle COSSE, Ministre du Logement et de l’Habitat durable, les représentants du commissariat général à l’investissement, de la caisse des dépôts de l’EPAMARNE/ EPAFRANCE et des opérateurs associés, ont signé ce matin à la Cité Descartes la convention Ecocité de Marne-la-Vallée*. 14 projets urbains ambitieux et innovants du territoire de Marne-la-Vallée recevront un appui financier à hauteur de 1,9 millions d’euros.

Attribués au titre du Programme d’Investissements d’Avenir « Ville de demain » géré par la Caisse des Dépôts pour le compte de l’Etat, ces 1,9 millions d’euros accélèreront le déploiement à Marne-la-Vallée de ces 14 projets en pointe. Porteurs de nouveaux « modes de faire », ces projets décisifs lèvent des verrous technologiques et/ou organisationnels accélèrent la transition énergétique et écologique des villes. Tous sont susceptibles d’être répliqués à l’échelle nationale et internationale et renforceront le savoir-faire exportable des entreprises porteuses de ces innovations :

Un projet urbain « nouvelle génération » inédit

Réunissant 9 des 14 projets lauréats, le « projet urbain intégrateur » déployé à la Cité Descartes (Champs-sur-Marne) comprend plusieurs innovations remarquables. Il prévoit la construction d’un programme mixte – résidentiel, économique et services – sur plus de 100 000 m², directement sur les talus du RER A. L’ambition affichée de ce projet urbain « nouvelle génération » est de mettre en œuvre de nombreuses innovations (acoustiques, vibratoires, aérauliques, énergétiques, etc.) pour relever un défi colossal : comment construire un véritable lieu de vie agréable et désirable autour de voies ferrées, tout en offrant des façades ouvertes. L’ADN de ce projet dépasse la seule performance technologique pour intégrer également des innovations d’usage. Précurseur dans sa proposition architecturale, le programme s’adaptera aux nouveaux modes de vie des citoyens avec notamment la mutualisation des espaces à différentes échelles (étage, immeuble, groupe d’immeubles), pour différents ensembles d’individus. Ce projet est développé avec LinkCity (filiale de Bouygues Construction), accompagné par l’agence d’architecture Cobé et Franck Bouté.

La route 5ème génération

Le projet R5G porté par l’IFSTTAR/EIFFAGE/CD 77 et EPAMARNE vise la requalification d’une autoroute urbaine (RD199) à Champs-sur-Marne. L’originalité de cette nouvelle génération de voierie, dont les technologies permettront de réduire les pollutions sonores et environnementales, de gérer les eaux de ruissellement et d’anticiper les mobilités de demain, proposera également une interface inédite entre les bâtis limitrophes et l’infrastructure routière pour optimiser les échanges énergétiques.

Opération B-Cube (BIM-BOIS-BEPOS)

Pour la première fois à Marne-la-Vallée, 30 logements réunissant trois innovations qui révolutionnent le secteur de la construction - la maquette numérique 3D BIM, le bois comme système constructif et la labellisation BEPOS - vont être construits à Chanteloup-en-Brie. Cette combinaison originale permettra à ces logements d’être à faible empreinte environnementale et à énergie positive et d’offrir un confort d’usage unique à ses futurs habitants. L’opération B3 est développée avec La Résidence Urbaine de France – Groupe 3F.

Cœur agro-urbain de l’écoquartier de Montévrain

Plus qu’une offre d’agriculture de proximité, ce projet s’inscrit comme la centralité d’un nouveau quartier favorisant à la fois de nouveaux usages et le rapprochement entre ruralité et urbanité.

Développement d’un outil de concertation numérique

L‘e-concertation renouvelle les modalités de dialogue entre habitants, citoyens, usagers, concepteur et maître d’ouvrage, basées sur l’usage d’outils numériques. Elle a été mise en application dans le cadre de l’aménagement du futur parc urbain de 16 ha à Serris.

Opération Buildtog (construire ensemble)

Ce projet de 88 logements construits sur la commune de Magny-le-Hongre, ambitionne de créer en Europe, un référentiel d’habitat efficace en matière d’énergie, accessible à tous et maîtrisant les surcoûts de construction.
L’opération BuildTog est développée avec Le Foyer Rémois.

*La liste des signataires : Emmanuelle COSSE, Ministre du Logement et de l’Habitat durable, Thierry FRANCQ, Commissaire général adjoint à l’investissement, Marianne Louradour, Directrice régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts, Nicolas FERRAND, Directeur général d’EPAMARNE / EPAFRANCE, Sandrine ESPIAU, Directrice générale de La Résidence Urbaine de France - Groupe 3F, Loïc MADELINE, Directeur général adjoint de LinkCity - Groupe Bouygues Construction et Christophe VILLERS, Président du Directoire du Foyer Rémois

Le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) piloté par le Commissariat Général à l’Investissement
Doté de 47 milliards d’euros, dont plus de 36 milliards ont déjà été engagés, le Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) a été mis en place par l’Etat en 2010 afin de financer des investissements innovants et prometteurs sur le territoire. Six axes stratégiques majeurs pour la France de demain ont ainsi été identifiés :
- L’enseignement supérieur et la formation ; 
- Le développement durable ;
- La recherche et sa valorisation ; 
- L’économie numérique ;
- La modernisation industrielle ; 
- La santé et les biotechnologies.
La gestion du PIA a été confiée à dix opérateurs, dont le groupe Caisse des Dépôts, qui gère ainsi 13,7 milliards d’euros déclinés en 36 conventions.
Le groupe Caisse des Dépôts
La Caisse des Dépôts et ses filiales constituent un groupe public, investisseur de long terme au service de l’intérêt général et du développement économique des territoires. Sa mission a été réaffirmée par la loi de modernisation de l’économie du 4 août 2008. Reconnu pour son expertise dans la gestion de mandats, le Groupe concentre son action sur quatre transitions stratégiques pour le développement à long terme de la France : les transitions territoriale, écologique et énergétique, numérique, démographique et sociale.
Les établissements publics d’aménagement de Marne-la-Vallée EPAMARNE / EPAFRANCE
Fort de ses 40 ans de développements urbain et économique reconnus, Marne-la-Vallée compte aujourd’hui 320 000 habitants, 19 500 entreprises et 142 000 emplois. Chaque année, ce territoire dynamique, situé à quelques minutes du centre de Paris, accueille 4 500 nouveaux habitants et génère la création de plus de 2 000 emplois. Fruits d’un partenariat original entre l’Etat et les collectivités locales, les établissements publics d’aménagement (EPA) ont pour mission de contribuer à impulser, à mettre en œuvre et à accompagner le développement de ce territoire. Leur ambition : créer une ville durable et désirable. Ils participent de manière significative à la production de logements en Ile-de-France et appuient les acteurs publics et privés pour favoriser le développement économique du territoire et la création de valeur.
Pour en savoir plus : www.epa-marnelavallee.fr

Le communiqué de presse : 1,9 millions d’euros pour soutenir la « Ville de demain » et l’innovation urbaine à Marne-la-Vallée (PDF- 144.9 ko)

Le discours dans son intégralité : Signature de la convention Écocité de Marne-la-Vallée (PDF- 152.6 ko)